Sylvie Vartan, prête à faire un pas vers Laeticia Hallyday ? Sa réponse glaciale

Sylvie Vartan poursuit la promotion de son CD de reprises de Johnny Hallyday. Alors qu’elle porte actuellement l’album Avec toi… (sorti le 30 novembre, il comporte de nombreux tubes mais aussi plusieurs de leurs duos) au travers d’une tournée qui s’achèvera le 12 décembre prochain à Bruxelles, la chanteuse de 74 ans a donné jeudi 29 novembre 2018 une interview à l’hebdomadaire Le Point, revenant sur sa volonté de rendre hommage à son ex-mari. “Je suis toujours troublée de voir les gens en larmes sur des mélodies qu’on a chantées. C’est une façon aussi de reprendre le flambeau. Toutes ces chansons ont une histoire, pour moi, comme pour beaucoup de gens. Je veux que l’on se souvienne de Johnny comme cela : dans son côté solaire, flamboyant, éternel…“, a-t-elle déclaré.

Click Here: canterbury-bankstown bulldogs jersey

Plus loin, Sylvie Vartan admet qu’elle n’est toujours pas parvenue à écouter le dernier album de Johnny, Mon pays, c’est l’amour, sorti en octobre dernier (et certifié disque de diamant une semaine seulement après sa parution). Près d’un an après la mort du rockeur, elle ne se remet pas du “choc” de sa disparition et pense qu’elle n’écoutera “jamais” son ultime album. “Je repoussais l’écoute à plus tard, mais je crois que je ne le ferai pas. Je connais trop sa voix, on a trop chanté ensemble, il y a trop de choses entre nous… J’étais tellement suspendue à sa voix, sur scène, en coulisses, on a tellement tout partagé, tout appris ensemble… L’album marche très bien, cela montre que les gens ont toujours de l’amour pour Johnny. Tant mieux, c’est formidable. Mais, non, je ne veux pas prendre ce risque. Je ne veux pas aller sur des terrains aussi sensibles. Il a enregistré ce disque en sachant que ce serait le dernier, je ne peux pas…“, a-t-elle poursuivi.

On a été tous très proches, jusqu’à un certain moment…

Questionnée sur la polémique autour de l’héritage (une prochaine décision du tribunal sera rendue le 18 décembre), Sylvie Vartan a ensuite appuyé les confidences de son fils David Hallyday, qui avait laissé entendre dans son interview pour Sept à huit le 18 novembre dernier que son père lui avait dit de son vivant qu’il aurait un droit moral sur son oeuvre. “Évidemment que Johnny lui en avait parlé ! La musique était tout le temps présente dans nos vies. On parlait de nos disques, de ce que l’on faisait, de nos projets, des morceaux qu’on écoutait… David a grandi dans un climat musical permanent, c’était naturel de parler de tout cela. Johnny a toujours été fier de son fils. On a été tous très proches, jusqu’à un certain moment…“, a-t-elle ajouté.

Quant aux tensions avec la veuve du rockeur, Laeticia Hallyday ? Sylvie Vartan assure qu’il n’est pas question de faire un “compromis“, ni de faire un pas vers la maman de Jade (14 ans) et Joy (10 ans). “La question ne se pose pas, non ! Je fais confiance à la justice française. Les tribunaux vont statuer, on verra bien ce qu’il en découlera. On peut espérer que tout le monde trouvera un terrain équitable“, a-t-elle conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.