Vous faites appel aux « dark stores » pour vos courses ? Racontez-nous

Ils s’appellent Cajoo, Gorillas, Dija ou encore Flink. Et opèrent à Paris, Lille, Lyon, Montpellier, Toulouse ou encore Bordeaux. Ces services de livraisons s’appuient sur un principe simple : proposer de livrer à domicile, en quelques minutes, un panier de courses (basiques) choisies en ligne. Pour tenir de tels délais, le tout s’appuie sur le système des «  dark stores » : des entrepôts dans lesquels des magasiniers parcourent les rayons pour préparer les commandes, avant de les confier aux livreurs.

Click Here: malaysia rugby shirts

Alors que les commandes passées en ligne ont été boostées par la crise sanitaire​, ce marché du « quick commerce » (les « dark stores », donc) tente de faire son trou sur le marché alimentaire. Et semble séduire de plus en plus.

Vous faites partie des clients de ces « dark stores » ? Depuis combien de temps ? Êtes-vous satisfait de ce nouveau type de consommation ? Pourquoi l’avoir adopté ? Vous préférez ce système plutôt que de faire vos courses de tous les jours vous-même ? Est-ce une question d’horaires ? Racontez-nous !

 
High-Tech
Etats-Unis : Pourquoi Amazon a obtenu l’accès à des milliers d’immeubles pour ses livreurs
Monde
Espagne : Deliveroo envisage de quitter le pays, où les livreurs devront bientôt être salariés

Leave a Reply

Your email address will not be published.