Météorite : Comment la distinguer de l'étoile filante ?

Une météorite a traversé le ciel de Bretagne dimanche soir.Un phénomène que l’on a rarement l’occasion d’observer et que l’on ne sait pas toujours différencier d’une étoile filante, par exemple. Luc Labenne, spécialiste des météorites, l’analyse pour « 20 Minutes ».Il est également possible de trouver des bouts de météorite sur Terre, à condition, là aussi, de bien savoir les reconnaître.

Météorite, étoile filante ou gros caillou tout noir ? Les scientifiques du réseau vigie-ciel Fripon ont affirmé ce lundi qu’un météore avait bien traversé le ciel de Bretagne dimanche soir. Une conclusion apportée après avoir analysé de nombreux témoignages et étudié les vidéos de ce bolide passé juste au-dessus de Brest. Mais voir une météorite et qui plus est, d’aussi près, cela n’arrive pas tous les jours. Afin d’être sûr de ne pas passer à côté la prochaine fois, Luc Labenne, spécialiste des météorites et fondateur de la société Labenne Météorites, nous explique comment reconnaître cette pierre volante.

Comment savoir que l’on a bien vu une météorite et pas une étoile filante ?

Une étoile filante, c’est un fragment de comète. Quand on la voit, le temps que vous préveniez la personne à côté de vous, c’est déjà terminé ! C’est un trait blanc qui barre le ciel et ne dure qu’une fraction de seconde. Une météorite est un fragment d’astéroïde. Quand on en voit une, on a le temps de prévenir son voisin ! Elle file sur plusieurs secondes et est particulièrement lumineuse. Sa lumière peut même être un peu colorée et aller du vert au rouge. Certains avancent que cela dépendrait de sa composition.

Qu’est ce qui provoque sa lumière si spécifique ?

Dans 95 % des cas, une météorite est composée de roche avec un peu de métal. Quand ce fragment d’astéroïde se détache et que sa trajectoire rencontre celle de la terre, il entre dans l’atmosphère à une vitesse de 70 kilomètres par seconde. Il y a alors un phénomène de frottement et de compression avec l’air qui provoque un échauffement et cette fameuse lumière que l’on peut même voir de très très loin. Et si on est assez près, à une dizaine de kilomètres par exemple, on peut percevoir un son. C’est ce qu’ont rapporté certaines personnes en Bretagne la nuit dernière.

Peut-on en voir à n’importe quel moment ?

Ce n’est pas comme les étoiles filantes. Rien ne prouve aujourd’hui qu’il y a une période de l’année ou des lieux plus favorables pour voir passer une météorite. Cela peut arriver à n’importe endroit et n’importe quand, mais cela est plus rare qu’une étoile filante. Selon leur luminosité, on peut même en voir de jour.

Est-il possible de trouver la météorite tombée en Bretagne ?

Généralement, on ne tombe pas par hasard sur une météorite. En revanche, cela arrive lorsque les gens en ont entendu parler. Ils sont attentifs, se renseignent et regardent. Plus elles sont petites, moins elles ont de chance d’être trouvées. Souvent celles que des chanceux découvrent ont un format entre la taille d’une noix et d’une pomme. C’est bien plus rare d’en trouver des plus grosses, mais cela arrive.

L’idéal c’est de la trouver le plus vite possible, dans les quelques jours qui suivent sa chute et surtout avant qu’il ne pleuve. L’eau terrestre pourrait la contaminer alors qu’elle porte potentiellement de l’eau extraterrestre. Elle perdrait de précieuses informations pour les scientifiques.

Comment savoir si on a trouvé une météorite ?

Comme il y a eu une fusion, il y a une fine croûte complètement noire sur le fragment, un peu comme un gâteau oublié qui aurait brûlé dans le four. Si la météorite s’est cassée en atterrissant, l’intérieur est souvent clair et beige. C’est un bon indice. Au niveau de la forme c’est une pierre assez agréable en main car le frottement de l’air à son arrivée sur terre a arrondi tous les angles. Si vous vous trouvez en pleine nature, il est probable que le fragment soit un peu rentré dans le sol. Si c’est en ville, la météorite peut avoir laissé des traces sur le béton ou bien transpercé un toit !

Que faire lorsque l’on pense avoir trouvé une météorite ?

Beaucoup de personnes m’envoient des photos et je peux dire assez rapidement si ce n’en est pas une. Il est aussi possible de contacter Vigie-ciel. Ensuite, pour qu’une météorite soit officiellement reconnue comme telle, il faut la faire analyser. Le Muséum national d’Histoire naturelle propose cette expertise aux particuliers. La règle c’est qu’il faut donner 20 % du fragment trouvé, sans dépasser les 20 grammes. Cela sert énormément aux travaux des scientifiques à condition de faire attention à ne pas l’abîmer. Pour éviter qu’elle ne perde ses informations, il faut éviter de la passer de main en main et de trop la toucher. Le mieux c’est de la prendre avec un sac plastique et de la laisser dedans.

Sciences
Espace : Découverte d’une météorite aussi ancienne que le système solaire
Planète
Lot-et-Garonne : La météorite reste introuvable, les recherches se poursuivent

Si vous pensez avoir trouvé une météorite, vous pouvez contacter :

Vigie-ciel à l’adresse vigie-ciel@mnhn.fr. Le programme de science participative propose également de s’inscrire via leur site internet afin de participer aux prochaines recherches météorites.Luc Labenne via labennemeteorites@hotmail.com pour identifier une pierreLe Muséum national d’Histoire naturelle pour faire analyser une pierre que vous pensez être une météorite, via un formulaire en ligne.